Une fois la chimio terminée et les examens d'usages effectués, j'ai eu le droit à 15 jours de "vacances".

Pendant cette courte période, j'ai finalement perdu les quelques poils qui me restaient. J'en ai aussi profité pour couper les quelques cheveux (extrêmement longs) que j'avais encore sur mon crâne au trois quart (bon d'accord 90%) chauve.

A la fin de cette période de calme, j'étais fin prêt pour attaquer la deuxième partie du traitement.

Le traitement a donc été étalé sur un peu plus d'un mois à raison de 4 séances de radiothérapie par semaine.

Ce que je ne savais pas, c'est que le traitement allait se faire avec l'aide de la fameuse grille ...

Petit retour en arrière pour l'histoire de la grille, oui je me rends compte que j'ai oublié certaines choses en chemin. Mais je ne peux quand même pas mettre tous les détails, sinon au lieu de faire un blog il va falloir que je fasse un livre :D

Cette grille ou plutôt masque est en fait une plaque en plastique avec des trous, que les médecins chauffent, et qu'ils appliquent sur le visage du patient pour faire un moule de la tête.

La première séance m'a assez surpris, et j'ai eu du mal à supporter ce masque. Le problème avec le masque, c'est la place qu'il nous laisse pour respirer. Le stress et la pression du masque me poussaient à "paniquer", je respirais donc plus difficilement, je paniquais encore plus ... bref l'horreur ... la seule solution que j'ai trouvé pour me calmer à ce moment là a été de chantonner une comptine .... Je sais je n'ai plus 6 ans, mais je n'avais pas le choix pour supporter les quelques minutes que durent le traitement.

(Petit exemple, je connais pas le titre mais je pense que vous allez trouver : Lundi matin, l'empereur, sa femme et le petit princeuh ! Sont venus chez moi pour me serrer la pinceuh ! Mais comme j'étais parti ... bref celle-ci ^^)

Je ne vais pas détailler toutes les séances, parce qu'elles se ressemblent toutes. Au cours du traitement, parfois les comptines ne suffisaient pas, je me suis donc mis à compter tout simplement, ça occupe l'esprit et ça aide à faire passer le temps.

Le traitement en lui même ne dure que quelques minutes, le plus long reste l'attente avant le traitement ... heureusement qu'il y a des revues sur place parce qu'il y a régulièrement du retard. Pendant la chimio on m'emmenait à l'hôpital pour subir (oui oui c'est le mot) le traitement. Par chance (ou pas), c'était pendant les moins de juin, juillet et août.

Pour la radiothérapie, le traitement avait débuté en septembre, j'ai donc opté pour le VSL (en bref un véhicule médical) pour m'emmener à l'hôpital. Rien à voir avec le traitement me direz vous, mais c'est dans la continuité de l'attente.

Attendre pour le traitement, attendre (une heure au minimum) parce que l'ambulancier a dû repartir, bref beaucoup de perte de temps, pour 5min de traitement (bon 10 maxi) ...

Bref (je l'aime bien ce mot aujourd'hui), comparé à la chimio, la radiothérapie c'est des vacances. Pas d'effet secondaire, ou pas trop par rapport à la chimio. Comme je suis chanceux j'ai eu le droit au "syndrome de l'hermite" (des petits chocs "électrique" dans les jambes pendant une petite seconde après un effort mais surtout lorsqu'on baisse la tête vers le bas), il parait que cela rend un peu agressif, c'est peut-être vrai mais je ne m'en suis pas vraiment rendu compte. Par contre au bout d'un certain temps, j'ai eu quelques soucis pour avaler (une sorte de gros mal de gorge, mais ça n'a pas duré).